La gestion des milieux forestiers

La principale menace qui pèse sur les habitats forestiers d'intérêt communautaire du site est :

  • une exploitation forestière non adaptée (coupe rase, exploitation en période estivale, drainage, utilisation de produits phytosanitaires) qui entrainerait la diparition brutale et irréversible de ces habitats. L'exloitation des hêtraies à houx (habitat d'intérêt communautaire) par coupe rase est généralement suivie d'une transformation par plantation d'essences résineuses.

Aussi, l'animation pour la gestion de ces milieux repose pour beaucoup dans les actions de maintien et conservation de ces milieux par la promotion et l'animation des Contrats Natura 2000 de conservation des boisements sénéscents et dans la promotion de pratiques sylvicoles respectueuses des enjeux du site grâce à la Charte Natura 2000. L'émission de conseils et recommandations lors de l'évaluation des incidences de projets pouvant porter atteinte aux habitats et espèces d'intérêt communautaire est un volet important de l'animation de la gestion des milieux forestiers du site. Cet outil permet de limiter les coupes rases.

Coupe rase sur les bords de la tourbière - Crédit photo PNRML


Les Contrats Natura 2000 "forestiers"

Les propriétaires de surfaces forestières peuvent s'engager dans le maintien de la conservation de boisements sénescents par la contractualisation du maintien sur pied d'arbres isolés ou en îlots présentant des signes de sénescence. Ils signent alors un Contrat Natura 2000 dit "contrat forestier", et s'engagent à ne pas effectuer de prélèvement sur ces arbres ou ces îlots pendant 30 ans. Ils perçoivent une contre-partie financière correspondant à l'indemnisation du manque à gagner du fait de la non exploitation de ces arbres.

Arbre sénescent - Crédit photo PNRML


La Charte Natura 2000

Tous les propriétaires fonciers de parcelles inclues dans le site Natura 2000, mais aussi les gestionnaires et usagers du site, peuvent également signer la Charte Natura 2000 du site. Ils s'engagent alors à respecter les bonnes pratiques décrites dans ce document (conserver les arbres à cavités, prendre des précautions lors des opérations de coupe rase en zones de pente...).

Dans ce cas, la contre-partie financière correspondra à l'exonération de la taxe foncière sur les propriétés non-bâties et éventuellement dans certains cas à la simplification des démarches administratives (évaluation des incidences). La liste des parcelles pouvant bénéficier de l'éxonération de la Taxe Foncière sur les Propriétés non bâties est fixée par arrêté prefectoral, téléchargeable ici.

La charte N2000 du site de la Vallée de la Gioune sera bientôt disponible en téléchargement.


L'évaluation des incidences des projets

Les porteurs de projets pouvant avoir une incidence sur le site peuvent faire appel à l'animatrice du site pour obtenir des conseils et recommandations permettant de prendre en compte les enjeux du site lors de l'élaboration de leur projet. Par exemple, les propriétaires forestiers consultent régulièrement les animateurs Natura 2000 du PNR de Millevaches en Limousin lors de la réalisation de leurs plans simples de gestion (PSG).

L'Europe investit dans les zones rurales.